MENU

  • Zhuo QI
  • OÙ lieu d’exposition pour l’art actuel
  • Zhuo QI

    Vernissage le 10 novembre de 16h à 20h => OÙ lieu d’exposition pour l’art actuel

    Exposition du 05 novembre au 28 novembre 2015

    OÙ Résidence Méditerranée Zhuo QI et Perrine CLÉMENT – artistes en résidence
    Présentation de leur travail du 05.11 au 20.12 – jeudi au samedi de 16h à 19h & sur rdv tous les jours même le dimanche.
    Contacts : [Zhuo Qui M : qui.zhuo@gmail.com / T : 06 48 97 63 55] [Perrine Clément M : perrine1clement@gmail.com / T : 07 86 39 22 71]

    Plus d’informations :
    OÙ lieu d’exposition pour l’art actuel
    58 rue Jean de Bernardy 13001 Marseille
    Ouvert du jeudi au samedi de 16h à 19h
    T 06 98 89 03 26

    Partenariat avec la Fondation d’entreprise Ricard et L’ESBA Le Mans

    L’Association OÙ est soutenu par le Département 13, la Région PACA, la Ville de Marseille et les membres de l’Association OÙ. Partenaires des expositions : QUOTIDIEN DE L’ART et Paris-ART. L’Association OÙ est membre du réseau MARSEILLE EXPOS.

    ***********

    Artiste Poetif
    Nom : QI Prénom : Zhuo
    Nationalité : chinoise
    Date et lieu de naissance : 01/12/1985 Liaoning Chine
    Langue maternelle : Chinois
    www.poetif.com
    M : qui.zhuo@gmail.com
    T : 0033(0)648976355

    Texte
    L’humour est la meilleure façon pour rencontrer la vie imparfaite.
    L’humour n’est pas positif, et n’est pas négatif, il est poétif.
    Mon travail découvre la frontière entre le normal et l’étrange, là où le monde perd son
    sens et bascule dans l’ambiguïté. Je suis un étranger, je fais des objets étranges dans un pays étranger. J’accepte d’être un étranger. J’essaie de comprendre et d’entrer dans la société où je suis. Je porte ma tête en Chine, donc il y a toujours des heurts entre ma propre culture et la culture française (je vis dans ces conditions). Pendant ce temps, je me cherche moi-même.J’observe et je saisis le monde qui m’environne, puis je me concentre sur la relation entre les objets et moi, je veux trouver la logique des objets. Je l’utilise pour déformer les objets jusqu’à l’absurde ou à l’humour. À partir de la sculpture, j’utilise différents médiums comme la vidéo et la photographie et son.
    Je pense, donc je suis qui.
    QI ZHUO

    Mal entendu
    Je suis un étranger, je fais des objets étranges dans un pays étranger. J’essaie de comprendre et d’entrer dans la société où je suis. Je porte ma tête de Chinois, donc il y a toujours des heurts entre ma propre culture et la culture occidental (je vis dans ces conditions).
    Quand je suis arrivé en France, j’ai souvent entendu les gens prononcer le mot « chinois ».
    – Parlent-ils de moi ?
    – Veulent-ils parler avec moi ?
    C’est ce que je pensais.
    J’ai fini par comprendre qu’ils disaient seulement : « chez moi ».
    J’avais tout simplement mal entendu.
    La relation possible entre « chinois » et « chez moi » c’est « le chinois chez moi ». Cette relation crée un premier lien entre deux langues différentes, deux personnes différentes et deux cultures différentes. C’est alors que j’ai compris que la vraie communication peut commencer par un malentendu.
    Le « malentendu » devient une façon de penser multiculturelle. La communication commencée par un « malentendu », crée plus de sens que ce qu’on peut comprendre parfaitement. C’est une richesse pour moi. Me trouvant sur une frontière entre deux cultures, je suis moi aussi un « mal entendu ».
    Je souhaiterais développer un projet sur ce « mal entendu ».
    Dans la langue française il y a beaucoup de mots dont la prononciation ressemble aux mots chinois. Par exemple, le mot « vase » a la même prononciation que le mot « chaussette » en chinois. Le « loup » est le « cerf » en chinois. Je m’interroge comment une chaussette devient un vase. J’essaye d’assembler les différents objets pour en créer un autre en langage sculptural et ceramique.
    Dans la culture chinoise, les animaux réalisés en céramique sont traditionnellement destinés a être enterrés avec les mort. Ce sont des objets funéraires. Il sont réalisés de manière précieuse et fine. Les animaux symboliques tel que cheval, chameaux, lion conservent ici leur côté précieux. Tout en semblant grossièrement façonnés, ils sont le résultat d’un processus technique complexe.
    La peluche pour enfant d’origine occidentale “made in china”, non durable et industrielle est réinvestie. En étant trempée dans la porcelaine liquide, elle devient une sculpture orientale du même type que les objet funéraires chinois. L’ajout d’une partie modelée à la main et la recherche sur l’émail font référence à la période Tang. L’usage de la porcelaine liquide fait allusion au mode de fabrication industriel de la peluche de base.

    Texte
    Partant d’une attention aux objets usuels et à l’environnement urbain, Qi Zhuo développe un univers sculptural profus mais cohérent, dont l’esprit est nettement parodique (déséquilibres, déformations, dysfonctionnements, jeux de mots). L’opération de transformation qu’il fait subir aux objets en constitue le cœur : retournement d’une peluche, trempage et pétrification en céramique d’objets mous, moulage et cuisson d’avions en papier… Sensible aux détails et aux décalages de toutes sortes (notamment culturels), son travail questionne le rapport des corps aux objets, des objets à leurs mises en scène, à leurs représentations ou à leurs activations possibles.
    Florent LAHACHE

    Biographie

    Expérience professionnelle
    27 février 2012 au 21 mars 2012 Stage au FRAC île de france / le plateau Paris. Missions effectuées: assistant démontage / montage d’exposition.
    Avril 2012 au septembre 2012 Stage à atelier AI Weiwei, Pékin. Missions effectuées: assistant d’artiste

    Expérience artistiques
    2013 Grande Image Lab. / Nuit Blanche / Paris
    Résidence Centre d’art ILE MOULINS’ART,1er au 28 juillet 2013.Exposition de Résidence : 31 août au 31 octobre 2013
    Exposition ECCE HOMO LUDENS Saison suisse, le jeu dans l’art contemporain, Musée suisse du jeu : 13 octobre 2011 au 5 février 2012
    Exposition la semaine du son 2010 , École supérieure des beaux-arts du Mans : 21 Janvier 2010 Le Mans

    Études effectuées
    2013-2014 Post-diplôme. DAS – Réalisation Céramique & Polymères, Haute école d’art et de design Genève, Geneva university of art and design
    2011-2013 École supérieure des beaux-arts du Mans (DNSEP avec félicitations du jury)
    2008-2011 École supérieure des beaux-arts du Mans (DNAP) (Diplôme National

    ***********

    Prestations de l’Association OÙ

    EXPOSITIONS, ÉDITIONS, WORKSHOPS, CONCERTS, PERFORMANCES, LECTURES, CONFÉRENCES, SPECTACLE VIVANT, DANSE, PROJECTIONS, CONVERSATIONS, DÉAMBULATIONS URBAINES, DESIGN, ARTS DE LA RUE, ETC…

    Contact :

    OÙ bureau – Permanence 152 rue Paradis 13006 Marseille, tous les jours sur rdv
    T : 06 98 89 03 26
    F : 04.91.81.64.34
    M : [ounousecrire@club-internet.fr]
    W : [http://www.ou-marseille.com/] ; [http://www.cnap.fr/ou-lieu-dexposition-pour-lart-actuel] ; [http://www.marseilleexpos.com/?page_id=3068]

    OÙ lieu d’exposition pour l’art actuel – 58 rue Jean de Bernardy 13001 Marseille. Horaires et jours d’ouverture jeudi-samedi _ 16h-19h, et plus selon les événements in situ. Espace d’expérimentation et d’exposition, de résidence atelier/logement.

    OÙ Galerie Paradis – 7ème étg 152 rue Paradis 13006 Marseille. Ouvert tous les jours même le dimanche. Passez directement, sonnez à Association OÙ 1er étg, ou téléphonez au 06 98 89 03 26. Galerie privée non subventionnée.

    OÙ et L’Aventure – Place des Cèdres 58 bis Boulevard Bouge 13013 Marseille Malpassé. Œuvres éphémères dans l’espace public, visibles 24/24, 7/7. Exposition dans l’espace public. M°Malpassé.

    OÙ résidences d’artistes :
    OÙ résidence Atlantique – 37 rue de la Semie 40130 Capbreton.
    OÙ résidence Méditerranée – 58 rue Jean de Bernardy 13001 Marseille.
    Espaces d’expérimentation, de résidence atelier/logement.

    OÙ en tournée – Hotel Burrhus Supervues Vaison la Romaine (84), HLM (13), Galerie du 5ème Marseille (13), etc …

    ***********

    Axelle Régine GALTIER

    Présidente et responsable de la programmation artistique des espaces d’exposition
    [<http://www.facebook.com/axelle.galtier?ref=tn_tnmn>]

    Présidente et membre coresponsable des projets de l’association Perspective Trouble
    [<http://www.verif.com/societe/ASSOCIATION-PERSPECTIVE-TROUBLE-794538447/>]

    Membre actif du Comité d’Expert responsable des projets du réseau associatif Marseille expos [<http://www.marseilleexpos.com/>]

    Présidente et membre actif de Take Off Production – Association des Arts du spectacle vivant
    [<http://www.manageo.fr/fiche_info/508670429/36/take-off-production.html>]

    ***********

    Plus d’informations

    association loi 1901, expérimente trois espaces d’exposition à Marseille – OÙ lieu d’exposition pour l’art actuel dans le 1er arrd, OÙ et L’Aventure dans le 13ème et OÙ Galerie Paradis dans le 6ème – et deux lieux de Résidences d’artistes à Marseille et Capbreton.

    Depuis le 1er mai 2000 l’association donne à voir le premier projet OÙ lieu d’exposition pour l’art actuel dans le quartier Palais Longchamp – la Friche 13001 – “Ceci n’est pas une galerie – Leslie Compan - Le lieu d’exposition de la rue Jean de Bernardy, semble paradoxalement se situer dans un territoire indéterminé qui serait peut-être celui de l’art contemporain. Aménageant les possibles, OÙ est un territoire où se déterminent simultanément les espaces de création et des temps de regards. Mais la quête d’une quatrième dimension, d’un espace-temps nouveau n’a rien de fictionnel. Ancré dans les réalités économiques et laborieuses de la création et de l’exposition, le lieu travaille à exploiter les contraintes. Renversant alors l’énoncé, OÙ interpelle : jusqu’où ces réalités peuvent-elles mener ? Lieu où les expositions se succèdent à un rythme effréné depuis l’an 2000, OÙ accroche et décroche des expositions individuelles ou collectives présentées pendant quatre semaines. Entre deux expositions ne s’écoule généralement pas plus d’un week-end. Mais ceci n’est pas non plus une machine : ce qui motive ce rythme relève davantage de la volonté de refléter le bouillonnement créateur des artistes, la dimension active de leur travail en tant que réalité trop souvent oubliée. OÙ est avant tout LE lieu où l’on produit pour expérimenter, pour engager une quête artistique parfois inattendue. Les expositions présentées provoquent avant tout la rencontre entre les productions formellement différentes et un large public. Sans titre, sans thématique qui orienterait la lecture du spectateur et surtout sans opposition, ce choix tient du démantèlement des systématismes généralement exploités par les commissaires d’exposition. Ici, les travaux artistiques sont présentés pour ce qu’ils sont et pour un potentiel qu’ils ne soupçonnent pas eux-mêmes. Subtilement poussés à dépasser leur démarche respective, les artistes présentent ainsi des oeuvres dévoilées dans leur simplicité et valorisées dans une force singulière. Pourtant, la cohérence et l’unité nous touchent ici au plus profond et de manière si naturelle que la formulation même de leur explication est difficile. Et c’est sans doute là que se situe l’abolition même des automatismes thématiques ou visuels du commun des expositions. Les accrochages sont envisagés contre la facilité et le conventionnalisme, tout en rendant naturellement sensible le travail même de celle ou celui qui l’a pensé.”

    En 2013, le 11 mai, l’association développe le deuxième projet OÙ et L’Aventure 58 bis Boulevard Bouge dans le quartier Malpassé 13013 Marseille. Espace de diffusion artistique s’inscrivant dans l’espace public avec des expositions et des déambulations urbaines. Un rendez-vous qui mêle les arts de la rue et arts plastiques, est donné. Cet engagement est un moteur de régénération urbaine, musée à ciel ouvert en plein coeur des quartiers Malpassé 13ème jusqu’à Palais Longchamp – la Friche 1er. De quoi faire éclater le carcan des disciplines artistiques (ici, on n’imagine de formes que collaboratives, qui se fichent d’appartenir à un quelconque champ de la culture). Au commencement de cette propagation artistique, le point « OÙ et L’Aventure » à Malpassé 13013 Marseille, un volume de ciment, reste d’une oeuvre de Richard Baquié, l’Aventure, désormais détruite par manque d’entretien. Une dialectique le lie au terminus « OÙ lieu d’exposition pour l’art actuel » 13001 Marseille. Effectivement, tandis qu’à Malpassé l’espace et les murs extérieurs sont investis des interventions des artistes, le lieu d’exposition OÙ offre la visite d’une exposition dans l’espace et les murs intérieurs. Ces « murs » deviennent un creuset de « situations » et espace d’hospitalité. Les artistes participant aux projets invitent le visiteur à dialoguer, à inventer, à se déplacer, à produire, à tester.

    Et c’est en novembre 2014 que l’association inaugure un troisième espace d’exposition OÙ Galerie Paradis. Le lieu est mis à disposition d’un commissaire artiste pour une durée de deux ans, qui lui ré-attribue un nom, un fonctionnement et une programmation spécifique de son choix. La galerie de 5,5m2, située 152 rue Paradis 6ème arrondissement dans le quartier chic de Marseille, avec une vue incroyable, est un espace intime et personnel dominant la ville, autre fois chambre de bonne. Cela veut dire qu’on ne peut pas tout montrer, cela veut dire qu’on optimise un lieu avec toutes les choses que l’on a apprises et expérimentées pour donner un sens certain, tout au moins voulu, ardemment souhaité, à des oeuvres qui n’auraient peut-être jamais été vues dans d’autres circonstances.

    Partenaires : www.fidmarseille.org / www.esba-lemans.fr / www.actoral.org /

    L’Association OÙ est soutenu par le Département 13, la Région PACA, la Ville de Marseille et les membres de l’Association OÙ. Partenaires des expositions : QUOTIDIEN DE L’ART et Paris-ART. L’Association OÙ est membre du réseau MARSEILLE EXPOS.

    ***********

    Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Email to someonePrint this page