MENU

  • Melody RAULIN
  • OÙ en tournée
  • OÙ en tournée avec Melody RAULIN

    Exposition Ouverture d’Atelier suite 5, work in progress du 18 janvier au 11 février 2017

    Vernissage le 18 janvier 2017 de 15h à 21h…

    OÙ en tournée à HLM
    HLM – espace mutualisé
    20 rue Saint-Antoine 13002 Marseille
    Ouvert : Mercredi/Samedi -15h00/19h00 + sur rdv T.: 06 33 66 90 25 & sur rdv auprès de l’artiste, contact :
    Melody Raulin M : melody.raulin@gmail.com / T : 06 33 66 90 25

    Dans le cadre d’un partenariat avec l’École d’Art de Cergy et l’Espace L’Amour à Bagnolet

    ORGANISATEUR :
    OÙ lieu d’exposition pour l’art actuel
    58 rue Jean de Bernardy 13001 Marseille
    Horaires et jours d’ouverture jeudi-samedi _ 16h-19h sur rdv, et plus selon les événements in situ – T.:06 98 89 03 26
    Espace d’expérimentation et d’exposition, de résidence atelier/logement

    L’Association OÙ est soutenu par le Département 13, la Région PACA, la Ville de Marseille et les membres de l’Association OÙ.
    Partenaires des expositions : QUOTIDIEN DE L’ART, 8ème Art et Paris-ART.
    L’Association OÙ est membre du réseau MARSEILLE EXPOS.
    Les Actions de l’Association OÙ reçoivent le soutient de mécènes privés.
    ***********

    MELODY RAULIN

    Ma peinture convoque aussi bien le domestique que l’histoire de la peinture. Je compose des ensembles colorés de gestes provoqués et d’accidents. Ma recherche apparaît principalement sur papier. C’est à la gouache diluée et à l’acrylique pulvérisée qu’il se construit un geste « in progress », empirique et inscrit dans le temps.

    Rejouant les codes du dessin ou de la photographie par la transparence de la peinture sur le papier ou sur le verre, mon processus explore des phénomènes inframinces, via la liquidité, le lavis ou la dispersion. La technique du monotype, fixant une trace à la frontière avec le photographique, est alors exploitée comme un corpus de gestes.

    Ceux-ci sont mis en abîme au moment de peindre, résidus de coulures, de barbouillages, autant de mécanismes que de fausses notes répétées entre ma palette et mon support. L’utilisation de l’éponge instaure une seconde lecture dans le travail de l’effacement. Elle est à la fois le plaisir de manipuler la matière et la contrainte de devoir la nettoyer à la fin d’une séance de travail. Le geste est à la fois célébré et effacé. Surligner au feutre ou au stylo, redessiner la ligne pour la remettre à distance ou en avant, autant d’étapes portant à l’autodérision qu’à la réflexion. Comme le nommait Mark Rothko, « la satisfaction de l’impulsion créatrice » est ici sans cesse remise en cause de manière ludique et ontologique.

    TEXTE – PRESSE
    « L’art par expérimentations » par Louise Lataste

    https://hybridemagazine.com/2016/04/14/melody-raulin-lart-par-experimentations/

    La peinture de Melody Raulin convoque aussi bien le domestique que l’histoire de la peinture. Elle compose des ensembles colorés de gestes provoqués et d’accidents. Sa recherche apparaît principalement sur papier. C’est à la gouache diluée et à l’acrylique pulvérisée qu’il se construit un geste « in progress », empirique et inscrit dans le temps.
    Rejouant les codes du dessin ou de la photographie par la transparence de la peinture sur le papier ou sur le verre, son processus explore des phénomènes inframinces, via la liquidité, le lavis ou la dispersion. La technique du monotype, fixant une trace à la frontière avec le photographique, est alors exploitée comme un corpus de gestes.
    Ceux-ci sont mis en abîme au moment de peindre, résidus de coulures, de barbouillages, autant de mécanismes que de fausses notes répétées entre sa palette et son support.
    L’utilisation de l’éponge instaure une seconde lecture dans le travail de l’effacement. Elle est à la fois le plaisir de manipuler la matière et la contrainte de devoir la nettoyer à la fin d’une séance de travail. Le geste est à la fois célébré et effacé. Surligner au feutre ou au stylo, redessiner la ligne pour la remettre à distance ou en avant, autant d’étapes portant à l’autodérision qu’à la réflexion. Comme le nommait Mark Rothko, « la satisfaction de l’impulsion créatrice » est ici sans cesse remise en cause de manière ludique et ontologique.

    Le travail de Melody, inimitable, se singularise par une fragilité et une légèreté en reflet avec son humeur. L’artiste défend la peinture par la matière et saisit son rôle comme moyen d’expression et non comme échappatoire. La peinture est un plaisir, une énergie nouvelle à chaque essai ; « un puits sans fond » d’après l’artiste. « A l’affût des traces » Cf. Melody Raulin
    Ses tableaux sous les noms de « Froutch! », « Fanto » ou encore « Sambidextrie » imagent cette notion d’innovation en relation étroite avec un sens créatif et humoristique sans limites. Melody par son inventivité et son instinct artistique nous communique la peinture comme une ressource exhaustive. Une véritable tension déversée par le biais de la couleur, accompagnée d’un lâcher prise dans la gestuelle et la pose de la matière. C’est notamment de ses précédents travaux photographiques que Melody tire son inspiration actuelle. Chaque série est guidée par une volonté de rapprocher la peinture à l’illusion d’une image imprimée, le but étant de créer avec un minimum de matière. Pour ce faire, l’artiste use de différentes techniques et aborde différents supports. Le scanner numérique, outil que Melody s’approprie en superposant plusieurs éléments picturaux permet des tirages uniques à même la vitre. Ce procédé d’empreinte, détourné par l’artiste, s’étend dans son travail du monotype (impressions sans gravures). C’est par pression du papier sur une plaque de plexiglas auparavant peinte, que Melody travaille. Sa technique, personnelle et singulière, donne une nouvelle conception de l’espace, toujours très libre et complètement éphémère où, le temps fait son œuvre et la peinture s’efface avant de disparaître. Chaque création devient témoin du procédé mais n’en dévoile que le résultat. C’est de cette conception que découle un grand nombre de réalisations de l’artiste. A la gouache ou à la bombe, Melody balaye de gauche à droite le papier, laissant apparaître des coulures au fûr et à mesure des passages, effet recherché par l’artiste comme nouvelle expérience. Fidèle à ses créations, le travail et le savoir de Melody s’inspire aussi de nombreux artistes tels que « Roy Lichtenstein », « Renée Lévi », « Katharina Grosse », « Hans Hartung », « Mark Rothko », « Christopher Wool », ou encore « Tauba Auerbach » pour la mener vers de nouvelles conceptions. Étudiante aux Beaux-Arts à Cergy, Lyon et Dijon, Melody a tiré du savoir acquis de son enseignement une force artistique qui bouscule les traditionnels appuis esthétiques de l’art. C’est toujours animée par de nouvelles propositions et expérimentations qu’elle se libère des habitudes imposées par la peinture. Avec maîtrise et intuition, la matière du papier déterminera l’image et traduira des émotions de l’artiste. Ainsi guidée, Melody laisse jouer le hasard de la gouache sous le va-et-vient de son éponge, empruntant ses gestes à ceux d’un agent d’entretien. Elle devient le maître, tout en contrôle, de la peinture posée. Sans cesse renouvelés, les desseins de l’artiste laissent entrevoir un futur riche et audacieux où pourront se concilier connaissances et inventions.

    ***********

    CV
    Melody Raulin
    Née en 1983 à Genève, vit et travaille à Saint-Ouen
    06 33 66 90 25
    melody.raulin@gmail.com

    http://melodyraulin.com/

    FORMATION
    2011 DNSEP ENSA DIJON
    2009 DNAP ENSBA LYON
    2007 ENSAPC CERGY
    2005 Prép’Art PARIS

    EXPÉRIENCES PROFESSIONNELLES
    2014—16
    Assistante de Katrin Fridriks à Saint-Ouen
    2014
    Assistante de Bruno Rousselot pour la réalisation d’un wall painting dans la boutique de design FR66 à Paris
    2013
    Assistante de Bruno Rousselot pour la réalisation du projet de restauration de l’Hôtel Dupanloup à Orléans, 1% artistique — 74
    2012
    Assistante de Bruno Rousselot pour la réalisation d’un wall painting chez un particulier à Paris
    Professeure vacataire d’arts appliqués au Lycée Simon Weil à Dijon
    2011
    Assistante de Loïc Raguénés pour la réalisation d’une exposition au Consortium à Dijon — TERROT
    2010
    Aide à la réalisation d’un wall painting d’ Aldo Paredes pour le 56ième Salon de Montrouge

    EXPOSITIONS COLLECTIVES
    2016
    Panique — L’Amour, Bagnolet
    2015
    20/20 — La Maison des Babayagas, Montreuil
    Yes To All — Chez Treize, Paris
    2014
    Anywhere Multiples — Anywhere Galerie, Paris
    Phoenix — Mains d’Oeuvres, Saint-Ouen
    De Nombreuses Réclamations Sont Parvenues à l’Empreur — Palais de Tokyo, Paris
    2013
    Identités — MJC, Reignier
    2012
    Novembre à Vitry — pré-sélectionnée pour le prix, Galerie Municipale Jean Collet, Vitry
    Portes Ouvertes — Ancienne Faïencerie, Longchamp
    2010
    Expo de Mars — Atheneum, Dijon
    2007
    Faire place, faire trace — Bibliothèque Municipale, Cergy Pontoise

    WORKSHOP
    2008
    Ian Kaier — conception de maquettes avec des objets de récupération, ENSBA LYON
    2007
    Victor Grillo et Jean-Michel Brinon — conception d’architecture éphémère avec des matériaux recyclés, en
    partenariat avec Les Grands Ateliers de l’Île d’Abeau
    Anne Pontet et Noëlle Renaude — réflexion sur la production d’un travail plastique, ENSAPC, Cergy- Pontoise
    2006
    Julie Heintz — installation d’une architecture éphémère, Parc de la Villette — Pelouses Autorisées, Paris
    Anne Pontet, Judith Perron et Noëlle Renaude — exploration des liens entre les mots et le corps, ENSAPC, Cergy Pontoise

    ***********

    OÙ Association & Lieux d’Expositions Résidences

    OÙ Contact & Adresse Postale du Bureau
    OÙ bureau – Permanence 152 rue Paradis 13006 Marseille, tous les jours sur rdv
    Axelle Régine GALTIER
    152 rue Paradis 13006 Marseille
    T : 06 98 89 03 26
    F : 04.91.81.64.34
    M : ounousecrire@club-internet.fr
    W : http://www.ou-marseille.com/

    http://www.cnap.fr/ou-lieu-dexposition-pour-lart-actuel

    http://www.marseilleexpos.com/?page_id=3068

    OÙ Lieux d’expositions
    OÙ lieu d’exposition pour l’art actuel – 58 rue Jean de Bernardy 13001 Marseille.
    Horaires et jours d’ouverture jeudi-samedi _ 16h-19h, et plus selon les événements in situ.
    Espace d’expérimentation et d’exposition, de résidence atelier/logement.

    OÙ et L’Aventure – Place des Cèdres, 58 bis Boulevard Bouge, 13013 Marseille Malpassé.
    Œuvres éphémères dans l’espace public, visibles 24/24, 7/7.
    Exposition dans l’espace public.

    OÙ Galerie Paradis – 7ème étg 152 rue Paradis 13006 Marseille. Ouvert tous les jours même le dimanche. Passez directement, sonnez à Association OÙ 1er étg, ou téléphonez.
    Galerie privée non subventionnée.

    OÙ Résidences
    OÙ résidences d’artistes, commissaires d’exposition, critiques d’art, théoriciens de l’art, historiens de l’art
    OÙ résidence Atlantique – 37 rue de la Semie 40130 Capbreton.
    OÙ résidence Méditerranée – 58 rue Jean de Bernardy 13001 Marseille.
    Espaces d’expérimentation, de résidence atelier/logement.

    OÙ en tournée – Cabane Georgina, Hotel Burrhus Supervues Vaison la Romaine (84), HLM (13), Galerie du 5ème Marseille (13), etc …

    PRESTATIONS – EXPOSITIONS, ÉDITIONS, WORKSHOPS, CONCERTS, PERFORMANCES, LECTURES, CONFÉRENCES, SPECTACLE VIVANT, DANSE, PROJECTIONS, CONVERSATIONS, DÉAMBULATIONS URBAINES, DESIGN, ARTS DE LA RUE, ETC…

    OÙ association loi 1901, expérimente trois espaces d’exposition à Marseille – OÙ lieu d’exposition pour l’art actuel dans le 1er arrd, OÙ et L’Aventure dans le 13ème et OÙ Galerie Paradis dans le 6ème – et deux lieux OÙ Résidences d’artistes, critiques d’art, commissaire d’expositions, à Marseille et Capbreton.

    Depuis le 1er mai 2000 l’association donne à voir le premier projet OÙ lieu d’exposition pour l’art actuel dans le quartier Palais Longchamp – la Friche 13001 – “Ceci n’est pas une galerie” – Leslie Compan – Le lieu d’exposition de la rue Jean de Bernardy, semble paradoxalement se situer dans un territoire indéterminé qui serait peut-être celui de l’art contemporain. Aménageant les possibles, OÙ est un territoire où se déterminent simultanément les espaces de création et des temps de regards. Mais la quête d’une quatrième dimension, d’un espace-temps nouveau n’a rien de fictionnel. Ancré dans les réalités économiques et laborieuses de la création et de l’exposition, le lieu travaille à exploiter les contraintes. Renversant alors l’énoncé, OÙ interpelle : jusqu’où ces réalités peuvent-elles mener ? Lieu où les expositions se succèdent à un rythme effréné depuis l’an 2000, OÙ accroche et décroche des expositions individuelles ou collectives présentées pendant quatre semaines. Entre deux expositions ne s’écoule généralement pas plus d’un week-end. Mais ceci n’est pas non plus une machine : ce qui motive ce rythme relève davantage de la volonté de refléter le bouillonnement créateur des artistes, la dimension active de leur travail en tant que réalité trop souvent oubliée. OÙ est avant tout LE lieu où l’on produit pour expérimenter, pour engager une quête artistique parfois inattendue. Les expositions présentées provoquent avant tout la rencontre entre les productions formellement différentes et un large public. Sans titre, sans thématique qui orienterait la lecture du spectateur et surtout sans opposition, ce choix tient du démantèlement des systématismes généralement exploités par les commissaires d’exposition. Ici, les travaux artistiques sont présentés pour ce qu’ils sont et pour un potentiel qu’ils ne soupçonnent pas eux-mêmes. Subtilement poussés à dépasser leur démarche respective, les artistes présentent ainsi des oeuvres dévoilées dans leur simplicité et valorisées dans une force singulière. Pourtant, la cohérence et l’unité nous touchent ici au plus profond et de manière si naturelle que la formulation même de leur explication est difficile. Et c’est sans doute là que se situe l’abolition même des automatismes thématiques ou visuels du commun des expositions. Les accrochages sont envisagés contre la facilité et le conventionnalisme, tout en rendant naturellement sensible le travail même de celle ou celui qui l’a pensé.”

    En 2013, le 11 mai, l’association développe le deuxième projet OÙ et L’Aventure 58 bis Boulevard Bouge dans le quartier Malpassé 13013 Marseille. Espace de diffusion artistique s’inscrivant dans l’espace public avec des expositions et des déambulations urbaines. Un rendez-vous qui mêle les arts de la rue et arts plastiques, est donné. Cet engagement est un moteur de régénération urbaine, musée à ciel ouvert en plein coeur des quartiers Malpassé 13ème jusqu’à ceux du Palais Longchamp – la Friche 1er, et de Castellane – Prado 6ème. De quoi faire éclater le carcan des disciplines artistiques (ici, on n’imagine de formes que collaboratives, qui se fichent d’appartenir à un quelconque champ de la culture). Au commencement de cette propagation artistique, le point « OÙ et L’Aventure » à Malpassé 13013 Marseille, un volume de ciment, reste d’une oeuvre de Richard Baquié, l’Aventure, désormais détruite par manque d’entretien. Une dialectique le lie aux terminus « OÙ lieu d’exposition pour l’art actuel » 13001 et « OÙ Galerie Paradis » 13006 Marseille. Effectivement, tandis qu’à Malpassé l’espace et les murs extérieurs sont investis des interventions des artistes, les lieux d’expositions OÙ offre la visite d’expositions dans l’espace et les murs intérieurs. Ces « murs » deviennent un creuset de « situations » et espace d’hospitalité. Les artistes participant aux projets invitent le visiteur à dialoguer, à inventer, à se déplacer, à produire, à tester.

    Et c’est en novembre 2014 que l’association inaugure un troisième espace d’exposition OÙ Galerie Paradis. Le lieu est mis à disposition d’un commissaire artiste pour une durée de deux ans, qui lui ré-attribue un nom, un fonctionnement et une programmation spécifique de son choix. La galerie de 5,5m2, située 152 rue Paradis 6ème arrondissement dans le quartier chic de Marseille, avec une vue incroyable, est un espace intime et personnel dominant la ville, autre fois chambre de bonne. Cela veut dire qu’on ne peut pas tout montrer, cela veut dire qu’on optimise un lieu avec toutes les choses que l’on a apprises et expérimentées pour donner un sens certain, tout au moins voulu, ardemment souhaité, à des oeuvres qui n’auraient peut-être jamais été vues dans d’autres circonstances.

    Partenaires : www.fidmarseille.org / www.esba-lemans.fr / www.actoral.org /

    ***********

    Axelle Régine GALTIER

    Responsable Générale de OÙ Association & Lieux d’Expositions Résidences
    Programmatrice Artistique [<http://www.facebook.com/axelle.galtier?ref=tn_tnmn>]

    Membre actif du Comité d’Expert en charge des projets du réseau associatif Marseille expos [<http://www.marseilleexpos.com/>]

    Marion ALBERT
    Collaboratrice au Fonctionnement Général de OÙ Association & Lieux d’Expositions Résidences

    Patrick LEFEBVRE
    Collaborateur à la Régie Générale de OÙ Association & Lieux d’Expositions Résidences

    Erika NÉGREL
    Collaboratrice à la Rédaction Internet des Subventions

    Axelle Régine GALTIER
    Présidente de OÙ Association & Lieux d’Expositions Résidences – Marseille & Capbreton

    Présidente et membre coresponsable des projets de l’association Perspective Trouble [<http://www.verif.com/societe/ASSOCIATION-PERSPECTIVE-TROUBLE-794538447/>]

    Présidente et membre actif de Take Off Production – Association des Arts du spectacle vivant [<http://www.manageo.fr/fiche_info/508670429/36/take-off-production.html>]

    Marie-Françoise DE GANTES
    Vice-présidente de OÙ Association & Lieux d’Expositions Résidences

    Véronique DELORIEUX CONCORDEL
    Secrétaire de OÙ Association & Lieux d’Expositions Résidences

    Caroline TOLLA
    Trésorière de OÙ Association & Lieux d’Expositions Résidences

    ***********

    Axelle Régine GALTIER

    Art Advisor, Conseiller & Assistant d’artistes.
    Curateur de la programmation artistique des espaces d’expositions OÙ et Responsable c/o OÙ Lieux d’Expositions Résidences.
    Collaboratrice et Assistant d’artistes : Rodolphe Millot, Richard Baquié, Bernar Venet, Arnaud Vasseux, Rémy Muratore, Roland Roure…
    Commissaire artistique (liste des artistes sur www.ou-marseille.com).
    Gestionnaire Patrimonial chez Pontet & Cº.
    [<http://www.facebook.com/axelle.galtier?ref=tn_tnmn>]
    Ambassadrice de CODE, revue d’art actuel.

    ***********

    Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Email to someonePrint this page