MENU

  • Sophie Menuet
  • Mémoire Fragmentée
  • machineàvisage

    Titre:
    Machine à visage
    sculptures murales
    2015-2017

    Née en 1965 à Toulon, vit à la Seyne-sur-Mer

    Licenciée en arts plastiques à la Faculté d’Aix-en-Provence.

    Diplômée des Beaux-arts de Toulon.

    Sa pratique pluridisciplinaire prend en compte, le dessin, la sculpture, la vidéo, la photographie, tous ces supports créent une cosmogonie qui reflète son interrogation pour la place de « l’homme » corps et individu dans le monde qui nous entoure.

    Le corps est l’axe principal de son travail, il est le médiateur de sa relation avec le monde extérieur, il peut  se transformer en corps/carapace pour se protéger, il peut garder une mémoire de forme et être simplement un “habillage”, il peut devenir le spectateur/acteur de ses vidéos, cette globalité de perceptions interroge avec acuité la réflexion qu’elle porte sur la féminité dans notre monde.

    À partir des années 1990 elle explore le textile, pratique hérité d’un savoir faire familial.

    Les diverses matières qu’elle sélectionne avant leur transformation, sont souvent  porteuses d’histoires, de mémoires. Leur choix est très précis, il est tout aussi important que l’acte de création de la pièce, elle les assemble en équilibre pour les soumettre à ce qu’elle désire nous faire voir. 

    Les différents tissus et matériaux sont une source d’inspiration, pièces de verres, coupons de tissus, ruban de passementeries, grands carnets de compte aux papiers fragiles, sont répertoriés et classés à l’atelier facilement accessible. Elle a besoin de cette rigueur pour la mise en place de son travail.

    Ses premiers vêtements/sculptures sont liés au rituel, la fonction du tissu est d’en être le transmetteur, les points de couture parcourant leur surface, se transforment en dessins brodés évocateurs de cartes, de territoires, en gardien de souvenirs de personnes inconnues.

    -Vêtements d’Attention, 1999 est une série de vidéos d’action/performances qui traduisent ce vocabulaire de dialoguent entre l’artiste et ses matières mémoires.

    -Pièces d’Attention, 2000-2002 est un travail où elle conçoit pour quatre femmes artistes un vêtement pour chacune et réalise quatre portraits vidéos.

    À partir de 2004, les objets portés deviennent sculptures. Les dimensions sont parfois minuscules comme dans les séries Miniatures, d’autres réalisations dépassent la taille humaine, comme dans les sculptures Armures-percées, 2010, Détérance, 2015 où les proportions se distendent.

    À Partir de 2012, plusieurs expositions monographiques lui seront consacrées : le centre d’art Villa Tamaris, le Pavillon Vendôme, Le centre d’art d’Istres.

    Son travail est représenté par les Galeries Le 116art à Villefranche-sur-Saône et la galerie des Petits Carreaux à Saint Briac.

    Cette année l’artiste présente des œuvres inédites autour de la vanité au Musée Muséum de Gap, à cette occasion une publication lui est consacrée.

    En 2018, expositions à venir Galerie Meyer, exposition personnelle ; pour les dix ans de la galerie Le116art et pour les 30 ans de l’association Elstir à l’Hôtel des arts à Toulon fin 2018.

    Robert Franck 2017

    prothèse 2 B

    Titre:
    Prothèse à bras
    Photographie
    2017

    machinea 1B

    Titre:
    Appareillage
    Sculptures
    2015

    Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Email to someonePrint this page