MENU

  • Supervisions – des tentatives d’envol au regard vertical
  • Chroniques – Biennale des Imaginaires Numériques

    Pour cette première, Chroniques a le plaisir d’inviter le Québec  pour honorer la création d’outre-atlantique en accueillant de nombreux artistes québécois  et leurs nouvelles créations. Ils apparaîtront aux côtés d’artistes émergents régionaux et  d’artistes internationaux dont les créations sont encore inédites.
    La thématique de cette première édition vous conduira sur les voies de la lévitation – vers  des points de vue en hauteur pour apprivoiser l’espace et regarder le monde autrement.

    Supervisions – des tentatives d’envol au regard vertical

    Une fois le rêve d’envol accompli, notre regard avant tourné vers le ciel se retrouve surplombant. Nous couvrons notre ciel d’yeux machines, des satellites aux drones, collectant, cartographiant nos espaces. De la surveillance militaire aux retombées en bombes, nous avons développé notre supervision.
    Dans notre soif d’infini, le ciel n’achève pas notre envie d’envol. Le regard tourné vers les astres, nous étendons notre vision à l’échelle des années lumières. Des yeux déportés dépassant la longévité humaine, pour une supervision inter-planétaire.

    Focus au Panorama : David Spriggs – Vision

    Vision de David Spriggs (2009) met clairement l’accent sur les sens. Accentué par une affinité entre le sujet et la nature fragmentaire du support, l’œuvre est une tension créée entre la forme et le vide. Apparaître à la fois comme une implosion et comme une explosion dépendant de la perception de chacun. Le spectateur a l’impression qu’il/elle observe une forme en devenir, mais en même temps en panne. L’expérience immersive créée par Vision fournit au public l’impression qu’il assiste à un événement, quelque chose aux proportions monumentales apparentées au Big Bang. En changeant les points de vue en naviguant autour du travail, la vision est continuellement modifiée, se brisant sur les côtés de sorte que le spectateur ne peut voir que les plans de bords de plusieurs feuilles, ce qui pose la question suivante: y a-t-il en fait une forme, ou juste des images individuelles travaillées par ces lignes de force ? Vision rappelle la rétine humaine et la mécanique de la perception.

    CHRONIQUES – Biennale des Imaginaires Numériques
    est un événement Imaginé par SECONDE NATURE ET ZINC

    HORAIRES
    Exposition du 10 novembre au 16 décembre 2018 – Vernissage vendredi 9 novembre à 18h
    Du mercredi au vendredi de 14h à 19h
    Samedi et dimanche de 13h à 19h

    LIEU
    tour-panorama, 5e étage

    Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Email to someonePrint this page