MENU

  • Festival Parallèle 9, hydrib, Lou COLOMBANI, Lydie MARCHI 1, Silvia COSTA
  • OÙ en tournée à HLM
  • Performance de Silvia COSTA le 26 janvier 2019 à 19h00 & le 2 février à 17h30.

    Une exposition proposée et curatée par le Festival Parallèle 9 & Lou Colombani, en collaboration et en partenariat avec Lydie Marchi & Hydrib Plateforme dédiée aux arts visuels, avec la complicité de Axelle Galtier directrice de OÙ Marseille.

    Exposition de Silvia COSTA pendant le Festival Parallèle 9 qui se déroule dans toute la ville du 28 janvier au 02 février 2019.

    FESTIVAL PARALLÈLE
    Plateforme pour la jeune création internationale
    +33 (0)4 91 99 00 27
    plateformeparallele.com
    facebook/plateformeparallele
    instagram.com/plateformeparallele

    SILVIA COSTA

    TEXTE

    Mes témoins
    La nuit, une cour invisible se rassemble autour d’elle, la regarde et la questionne.
    Incapable de lui répondre dans l’instant, elle prend son stylo et lui dessine son histoire.
    Comme des témoins omniscients, les dessins de Silvia Costa ont observé sa vie et en sont le réceptacles. À la manière d’un journal intime, ils sont les seuls à pouvoir rendre compte d’une autobiographie très peu biographique de l’artiste.
    Première exposition à rassembler la production de ses dessins, metteure en scène, performeuse, Mes témoins est l’occasion de regarder le côté camouflé, secret et nocturne de son travail.
    En eux se condensent une une manière de voir le monde, profond et enfantin, poétique et ironique, reflété dans les images créées dans ses œuvres théâtrales et performatives. Avec eux, dans cet espace, elle allume et éteint les joies et les douleurs. https://komm-n-cloud.indie.host/s/kd7yj7pdAkfXCbc

    CV

    Metteuse en scène et performeuse, en 2006, elle obtient son diplôme en Arts Visuels et Théâtre à l’Université IUAV de Venise.
    En 2007, avec le compositeur et musicien Lorenzo Tomio, elle initie son projet artistique personnel de création pour la scène. L’origine de sa recherche vient d’une réflexion sur l’image, d’un besoin de creuser et d’aller en profondeur, pour voir jusqu’où l’image nous mène ; une délocalisation continue de ce point de rupture, d’où le regard peut conduire le spectateur à la pensée. Ses oeuvres ont été présentées dans certains des principaux festivals italiens (Uovo Performing Art Festival – Milano ; Contemporanea Festival – Prato ; Festival delle Colline Torinesi – Torino; Festival di Santarcangelo ; Crisalide Festival ) – Forlì Operaestate Festival – Bassano ; Natura dei Teatri Festival – Parma ; Zoom Festival – Scandicci ; Festival Es.Terni – Terni) et internationales (Festival de la Cité Internationale – Paris ; BIT Teatergarasjen – Bergen ; Drugajanje Festival – Ljubljana ; Euro-scene Festival – Leipzig).
    En 2012, suite à une commission du Festival UovoKids de Milan, elle commence également un projet de création d’installation et performances dédié au jeune public.
    Depuis 2006, elle travaille en tant qu’actrice avec la Socìetas Raffaello Sanzio, et depuis lors, elle contribue en tant que collaboratrice artistique à toutes les productions théâtrales et lyriques de Romeo Castellucci.

    TEXTE

    “Concept Silvia Costa
    Music Lorenzo Tomio Draws of the installation Maroussia
    Staging assistant Vaes Francesco
    A black box, half-way between fairground sideshow and contemporary art installation. The young viewers are entitled to enter in small groups. Steeped in darkness, they will experience illusion, of what is seen and what is imagined. The benevolent darkness hosts in its centre a skylight, which opens onto a multiple world. A giant kaleidoscope, playing with diffraction and inversion to produce an infinite combination of scenes, suitable to fuel the imagination. Here nothing is given, everything is suggested. It is up to children to use their sensitivity to connect these images rising from the dark.
    Stealth like shadows, short-lived like dreams, transient like lightning.
    Before the show, the children can learn how to make their own kaleidoscope. A playful initiation to optics, and to the mischievous tricks our eyes can sometimes play on us.
    Une boîte noire, à mi-chemin entre l’entre-sort forain et l’installation d’art contemporain. C’est par petits groupes que les jeunes spectateurs sont invités à y pénétrer.
    Plongés dans la pénombre, ils y feront l’expérience de l’illusion, de ce qui se voit et de ce qui s’imagine. Bienveillantes, ces ténèbres renferment en leur centre une lucarne, qui s’ouvre sur un monde démultiplié. Un kaléidoscope géant, jouant de la diffraction et du renversement pour produire une combinaison infinie de tableaux, propres à nourrir l’imaginaire. Ici rien n’est donné, tout est suggéré. À l’enfant d’user de sa sensibilité pour relier entre elles ces images surgies de l’obscurité. Furtives comme des ombres, éphémères comme un rêve, brèves comme un éclair.
    En amont de la représentation, les enfants apprendront à fabriquer leur propre kaléidoscope. Une initiation ludique à l’optique, aux tours facétieux que peuvent, parfois, nous jouer nos yeux.”
    Coproduction Uovokids 2013
    Source : https://www.plateformeparallele.com/en/festival-parallele/archives/2016/program/ladimora-del-lampo

    Les expositions Parallèle
    Mes témoins
    Silvia Costa IT
    2019 – Première exposition des dessins de Silvia Costa
    La nuit, une cour invisible se rassemble autour d’elle, la  regarde et la questionne.
    Incapable de lui répondre dans l’instant, elle prend son  stylo et lui dessine son histoire.
    Téémoins omniscients, les dessins de Silvia Costa ont observe sa vie et en sont le réceptacle, à la manière d’un journal intime. Ils sont les seuls à pouvoir rendre compte d’une autobiographie de l’artiste. Peuplée, à trous, parcellaire et fantasmagorique, nous ne sommes pas ici dans une biographie linéaire.
    Première exposition à rassembler la production de dessins de Silvia Costa, metteure en scène et performeuse,
    Mes témoins est l’occasion de découvrir la dimension camouflée, secrète et nocturne de son travail.
    En eux se condense une manièère de voir le monde, profond et enfantin, poéétique et ironique, que l’on retrouve
    dans ses oeuvres théâéâtrales et performatives.
    Avec eux, dans cet espace, elle allume et éteint les joies et les douleurs.

    Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Email to someonePrint this page