MENU

  • Dorota Gaweda & Egle Kulbokaite, Josèfa Ntjam, Shirley Bruno
  • ARTISTES EN RÉSIDENCE AVRIL – JUILLET 2019
  • DE MI-AVRIL À JUILLET 2019

     

    SHIRLEY BRUNO

    Shirley Bruno est une réalisatrice américano-haïtienne vivant et travaillant entre Paris, New York et Haïti. Elle a débuté comme documentariste et artiste multidisciplinaire avant d’entrer à la London Film School (Royaume-Uni) et d’obtenir une maîtrise avec les félicitations du jury en 2014 ainsi qu’un diplôme avec mention du Fresnoy – studio national des arts contemporains (France) en 2017. Ses films traitent généralement de l’espace entre le mythe et l’histoire, la corporalité et l’esprit, le documentaire et la fiction. Son travail se nourrit d’une pensée animiste dans un rapport à l’image et au son issu du temps et de l’espace circulaire décelés dans les Caraïbes.
    Son travail fut présenté dans des institutions majeures telles que la Maison Européenne de la Photographie, le Palais de Tokyo, la Villa Médicis Académie de France à Rome, le FRAC Dunkerque, La Galerie Municipale de Vitry Jean Collet, eu au sein de nombreux festivals internationaux tels que le Festival International du court-Métrage de Winterthur, le Festival international du film d’animation d’Annecy, le Festival international de film de Hong Kong, le Festival international du court-métrage d’Uppsala, Festival International du Court-Métrage Hambourg, Festival International du Court-Métrage et Documentaire Zinebi Bilbao, etc.
    Son film Tezen a reçu plusieurs prix dont celui du meilleur film Les Amis du Fresnoy et fait parti de la collection Photographie/Vidéo du (CNAP) Centre National des Arts Plastiques (2017). Enfin, Shirley est boursière de la prestigieuse Jerome Foundation, New York State Council on the Arts et lauréate du film de New York Foundation for the Arts.

    Shirley Bruno, Tezen, film, 2016

    Shirley Bruno, Tezen, film, 2016

     

    DOROTA GAWĘDA & EGLĖ KULBOKAITĖ
    Dorota Gawęda est née à Lublin (PL) en 1986. Eglė Kulbokaitė est née à Kaunas (LT) en 1987. Duo formé en 2013. Vivent et travaillent à Bâle et Athènes.
    gawedakulbokaite.com

    Dans leur travail, elles abordent des écrits de théorie et de fiction inspirés par le mouvement féministe, par l’émancipation via la technologie et la discursivité de l’espace. Avec YOUNG GIRL READING GROUP, Gaweda et Kulbokaitè étudient l’acte de la lecture comme une expérience intime, ayant le potentiel de devenir une performance publique à travers le «déchargement» des mots. Agatha Valkyrie Ice est un projet multi-plateforme, participatif, auto-performant et une enquête qui fonctionne comme une stratégie artistique pour explorer les parallèles entre les notions d’identité et de production artistique.

    Dorota Gaweda et Eglè Kulbokaitè sont un duo d’artistes depuis 2013. Elles vivent et travaillent à Bâle et Athènes. Toutes deux sont diplômées du Royal College of Art de Londres. Elles sont les initiatrices du YOUNG GIRL READING GROUP (2013- ) et de Agatha Valkyrie Ice (2014- ).
    Dorota Gaweda et Eglè Kulbokaitè ont, entres autres, récemment présenté leur travail à: SMC/CAC – Contemporary Art Centre à Vilnius; Kunsthalle Basel, Suisse; Institute of Contemporary Art, Londres; OSLO1O, Bâle, Suisse; Prairie, Chicago, USA; Art Athina, Athènes; SMK- National Museum of Denmark, Copenhague; Kunstverein für die Rheinlande und Westfalen, Düsseldorf, Allemagne; Museum of Modern Art, Warsaw; Berlin Biennale 9; Gallerie Barbara Weiss,  Berlin; LISTE performance project, Basel, Switzerland; CCS Bard, NY, USA; Art Monte-Carlo, Monaco; Art Geneva, Switzerland; Kunsthalle Zurich, Switzerland; Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris; Physics Room, Christchurch, New Zealand.

     Dorota Gaweda & Eglè Kulbokaitè, YGRG 159: SULK, installation and performance at ANTI - 6th Athens Biennale, 2018.

    Dorota Gaweda & Eglè Kulbokaitè, YGRG 159: SULK, installation and performance at ANTI – 6th Athens Biennale, 2018.

     

    JOSÈFA NTJAM
    Née en 1992 à Metz. Vit et travaille à Paris.

    Le travail de Josèfa Ntjam est transversal, liant aussi bien la vidéo que l’écriture, l’installation et le photomontage. Ce sont des mondes de possibles – des futuribles -, des topos qu’elle crée. Un monde où le corps ne serait plus, des plantes en révoltes, des univers où le volcan côtoie des nuages de coraux à l’ombre d’une palmeraie.
    Les lectures performées sont un médium que Josèfa Ntjam utilise depuis quelques années. Incarner l’écriture, sortir les mots par la bouche en «chair-mot-de-passe».
    Très empreinte d’un travail de spéculation autour du cosmos comme zone de projection, Josèfa développe depuis plusieurs années un travail lié à la science-fiction. Portée par SunRa ou BattleStar Galactica cette image d’un vaisseau, un bout de Terre en « perpétuel mouvement » sera resteé pour elle ce lieu de prospection dans lesquelles ces histoires, objets et images prennent forme.

    Josèfa Ntjam a fait ses études à l’Ecole Supérieure d’art et de design d’Amiens (FR), à l’Institut des Arts et des Cultures de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (SN) et est diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Bourges (FR) et de l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Paris-Cergy (FR).
    Ses travaux ont été présentés au Frac Caen Normandie, à la Zentral (CH), au Laboratoire BX, à Bétonsalon, au CAC Brétigny, au CNEAI, à la cité Internationale des arts de Paris, l’Artothèque de Strasbourg, DOC! (Paris), aux Grands Voisins (avec le collectif Diamètre), La Chapelle Saint-Jacques, Béta Machine et au MAC VAL (avec le collectif Black(s) to the Future).

    Josèfa Ntjam, Hilombi #2, photomontage, 2018

    Josèfa Ntjam, Hilombi #2, photomontage, 2018

    Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Email to someonePrint this page