MENU

  • André Fortino, Jouer avec le feu
  • Dans le cadre de Traits libres, partenariat avec Montévidéo, Actoral.

    > plateaux expérimental et multimédia
    > Montévidéo et festival Actoral

    Jouer avec le feu entend révéler la poursuite des apprentissages d’André Fortino autour des gestes et du corps sans cesse questionnés, et les pratiques esthétiques que ces protocoles mettent en jeu.

    « Alors que j’étais dans la foule un des danseurs s’est tourné vers moi, en voyant ses yeux j’ai eu instantanément une

    image du futur. Récemment cette image est revenue. Je pars dans le Kerala pour trois semaines en février 2019 afin de participer à nouveau à ces cérémonies. J’aimerais apprendre à devenir un de ces personnages pour mieux comprendre ce qui les habite lors des moments les plus intenses de leurs pratiques. » André Fortino

    En Inde du Sud, dans l’Etat du Kerala, vivent des communautés aborigènes qui depuis plus de quatre millénaires, bien avant l’arrivée de la vague hindouiste venue du Nord- Ouest, pratiquent des religions dramatiques, qualifiées d’archaïques mais toujours vivaces. Au cours de cérémonies saisonnières appelées Theyyam ou Theyyatam, les initiés ou chamanes entreprennent un voyage périlleux vers les divinités qui peuplent les mondes invisibles gravitant autour des collines couvertes de jungle sur lesquelles ils vivent en retrait de la côte du Malabar.

    Le Theyyam ou « jeu des dieux », consiste en une tentative de rencontre hautement dramatisée et codifiée avec des divinités qui à l’origine étaient des déesses-mères, buveuses de sang mais aussi protectrices des femmes enceintes et des nouveaux-nés. L’activité du chamane consiste à prendre l’aspect de ces terrifiantes entités divines pour négocier avec elles, s’unir à elles et en rapporter des bienfaits pour sa communauté. Chaque communauté ou localité a ses propres Theyyams qui sortent à l’occasion de fêtes. Ils se produisent devant le public réuni pour l’occasion au cours de danses qui peuvent durer plusieurs heures.

     

    Présent dans la collection du Frac depuis 2013 avec le triptyque vidéo Hôtel-DieuLes Paradis Sauvages et Le Corps des Formes, André Fortino poursuit son exploration des pratiques liées à la performance avec ce nouveau projet Jouer avec le feu mêlant film, performance et oeuvres. parallèlement à la présentation des trois films de la collection au plateau multimédia, plusieurs installations seront réunies au plateau expérimental autour de la pratique des danseurs Theyyam en Inde.

     

    Cette exposition sera également l’occasion pour le Frac de nous inscrire dans la temporalité du festival Actoral grâce au partenariat Traits libres noué depuis cette année avec Montévidéo. L’accueil d’une exposition de vidéos de l’artiste à Montévidéo, et d’un temps de performance scénique durant le festival Actoral, tous deux consacrés à cette thématique des Theyyam, s’inscrira comme un rendez-vous incontournable dans la temporalité de ce projet.

    Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Email to someonePrint this page