MENU

  • Ludivine Venet, Nadine Cholet
  • Grosse fatigue mais pas comme Camille
  • Vernissage le 18 avril à 18h
    Finissage le 27 avril à 18h

    C’est à l’école des Beaux-Arts de Marseille que nous nous sommes rencontrées.
    On travaillait toutes les deux le monotype dans l’atelier de gravure,
    on travaillait toutes les deux à la chaîne,
    on travaillait toutes les deux avec de la couleur, plein de couleurs.
    Là ça fait plusieurs années qu’on travaille à un projet commun d’exposition.
    Une très longue épopée. Une envie commune semée d’embûches et de projets fous avortés.
    On pourrait presque parler de malédiction.
    Des temps de résidences absurdes, où l’on s’est acharnées à poncer et graver des énormes bûches pendant des jours. À imaginer des machines à graver rocambolesques, à utiliser les plus gros rouleaux encreurs jamais crées ou encore des performances télépathiques.

    Tout ça, pour nous ramener des mois plus tard, dans l’atelier de gravure de l’ESADMM, à se lancer dans la production maniaque de 500 monotypes.
    Selon les humeurs, les énergies, les aléas de la vie et les malchances avérées, on a gravé envers et pour tout. Merci café, merci acérola, merci gingembre, merci Sainte Rita et surtout merci PNL.

    C’est à la galerie HLM que nous dévoilons une sélection de ces gravures, histoire de dédramatiser et de conjurer le sort simplement en un moment performatif et heureux.

     

     

    Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Email to someonePrint this page