MENU

  • Floryan VARENNES
  • ULTRA-LÉSIONS
  • Punctum Saliens (détail), 2019, étendards en cuir PVC iridescent, 200 x 80 cm

    ULTRA-LÉSIONS

    GA.M 22/24 rue Pierre Sémard Toulon

    Info : www.lecabinetdulysse.com

     

    Floryan Varennes, né en 1988 à La Rochelle, vit et travaille entre Toulon et Paris.

    Floryan Varennes fait fusionner les blessures de guerre et les sutures médicales dans un ensemble de pièces conçu à partir d’un héros absent, un chevalier tout droit sorti d’un jeu de rôle dont il ne donne à voir que les attributs revisités : armes, armures, accessoires, emblèmes, étendards et blasons. Traduits dans des formes minimalistes, sophistiquées à l’extrême, ils constituent un corpus aussi mystérieux qu’élégant, dont la gamme chromatique met en contraste le blanc clinique, le bleu nuit, les reflets irisés, l’éclat du métal et le noir profond du cuir. Avec Ultra-Lésions, le plasticien poursuit ainsi sa recherche médiévaliste par laquelle il actualise des motifs et des savoirs martiaux et médicaux empruntés au Moyen Âge, touchant au sacré, au genre ou à l’apparat. Après avoir exploré les notions de chevalerie, d’amour courtois et de torture, il se concentre ici plus particulièrement sur la question du care (le « soin ») en exhibant des moyens de défense, des signes protecteurs ou des remèdes symboliques. Son répertoire de gestes (découper, assembler, enfiler, transpercer, tendre..) est d’ailleurs emprunté aux méthodes d’un chirurgien, comme pour mieux transformer le penser en panser. L’exposition marque enfin un élargissement de son réseau conceptuel. Les termes de « parade », « parure » ou « appareil » autour desquels s’articule sa réflexion s’ouvrent ici à celui d’« apparition » : plus que jamais, il s’agit d’étirer la plaie jusqu’à la béance et d’ouvrir une brèche temporelle en son creux (Extrait d’un texte de Floryan Gaité)  Ultra Lésions : Texte

    Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Email to someonePrint this page