MENU

Vidéochroniques

Du mardi au samedi de 14h à 18h.
Entrée libre - Visites de groupes sur rendez-vous.

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Email to someonePrint this page

Présentation de l’association Vidéochroniques

Vidéochroniques est une association sans but lucratif créée en 1989 et implantée à Marseille. Elle organise des expositions et des projections, accueille des artistes en résidence et dispose d’un important fonds de ressources documentaires qui sera accessible au public courant 2015. Elle travaille avec un réseau local, national et international de partenaires : festivals, distributeurs, diffuseurs…

Fondée par une poignée de personnalités issues d’horizons différents (plasticiens, chorégraphes, chercheurs, etc.), Vidéochroniques avait initialement pour vocation de promouvoir les divers usages d’un médium spécifique – la vidéo – encore émergent à cette époque dans le contexte artistique et culturel. À partir de la fin des années quatre-vingt-dix, sous l’impulsion d’une partie de ses membres et d’une nouvelle direction, l’objet éditorial de la structure s’est ancré plus explicitement dans le champ de l’art contemporain. Cette évolution, encore affirmée depuis l’ouverture de son propre espace d’exposition, caractérisé à la fois par ses dimensions imposantes (400 m2 consacrés à la monstration des œuvres) et sa situation centrale, se traduit aujourd’hui par la diffusion d’œuvres ne relevant pas exclusivement de l’image mobile, qui témoigne aussi de la réalité des propositions formulées par l’artiste et de la variété des supports dont il fait usage.

La nouvelle implantation de Vidéochroniques, qui succède à dix années de résidence à la Friche la Belle de Mai, lui offre également l’opportunité de réunir et de centraliser durablement l’ensemble de ses activités, réparties en trois principaux volets distincts et complémentaires à la fois : la diffusion des œuvres, les résidences d’artistes et l’activité-ressource.

Les actions de diffusion, auparavant menées seulement avec la complicité de lieux partenaires (associations, centre d’art, musées…) constituent la mission initiale et principale de Vidéochroniques. La réflexion ainsi poursuivie s’appuie sur des éléments de programmation divers par leur nature et leur forme. Outre les expositions personnelles et collectives, l’association s’applique également à promouvoir, sous la forme de séances de projection, des objets singuliers  qui s’inscrivent en dehors des systèmes et réseaux de production et de diffusion traditionnels, commerciaux et industriels ou grand public (vidéos d’artistes, films expérimentaux, documentaire de création, cinéma underground). Diffusés en salle ou en plein air, ces programmes revêtent selon les cas un caractère thématique ou monographique. D’autres propositions, telles que celle du concert ou de la performance complètent occasionnellement l’éventail des formes mises en œuvre.

Présidé par l’historien d’art et directeur de l’École Supérieure d’Art de Toulon, Jean-Marc Réol, le conseil d’administration de l’association est constitué de personnalités diverses, aux activités et compétences complémentaires (artiste, programmateur cinéma juriste, enseignant, chercheur…). Fondée par Joëlle Metzger, elle est dirigée depuis 1999 par Edouard Monnet. Initialement artiste et musicien, commissaire d’exposition et programmateur dans le cadre de ses activités à Vidéochroniques, critique occasionnel, il enseigne par ailleurs à l’École Supérieure d’Art de Toulon.

L’association Vidéochroniques bénéficie du soutien de la Région Provence- Alpes Côte d’Azur, La ville de Marseille, Le Conseil Général 13, le Ministère de la Culture et de la Communication Drac Paca. Elle est membre du réseau Marseille expos