MENU

Les rendez-vous de l’art contemporain

CIRCUIT DE VISITE #FEVRIER

SAMEDI 22.02.2020 – 15h > 17h.

En ce joli mois de février ensoleillé, on met de côté le spectacle des amandiers en fleurs le temps d’un après-midi et on file du côté de la place Castellane avec Caroline, notre médiatrice culturelle, à la découverte de trois expositions personnelles d’artistes contemporains ! 

Au programme, de la peinture, de l’installation, du dessin, de la sculpture, de la vidéo, de la photo ; le tout présenté tour à tour à la galerie de la SCEP, au Salon du Salon, et au sein d’une galerie ayant tout juste rejoint le réseau Marseille expos : Le Cabinet d’Ulysse.

Au plaisir de vous y accueillir, et n’hésitez pas à en parler autour de vous !

——————

INFORMATIONS PRATIQUES

⇢ Samedi 22 février 2020 à Marseille
⇢ Rendez-vous à 15h à la sortie du métro Castellane, sur la placette à l’angle de la rue de Rome et du boulevard Baille.
⇢ Durée : 2 heures
⇢ Tarifs : 5 euros par personne (étudiants : 3 euros / bénéficiaires du RSA, chômeurs, -18 ans : gratuit)

Caroline, notre médiatrice culturelle, sera présente au point de rendez-vous pour vous accueillir.

✎ Réservation obligatoire → circuits@marseilleexpos.com

———————

LES VISITES  

GALERIE DE LA SCEP

La Distance au soleil est d’un pied, Dominique Figarella 

Exposition du 1er février 2020 au 9 avril 2020

L’exposition personnelle de Dominique Figarella à la galerie de la SCEP présente onze œuvres récentes et emblématiques du travail de l’artiste.  

Depuis le début des années 90, Dominique Figarella développe une peinture abstraite qui interroge le processus de création pictural et tend à remettre en question l’ordre esthétique, pour rendre à la peinture sa liberté de perception. 

Dans ses œuvres, la matière, la couleur, le geste et le texte se combinent et se confondent sans hiérarchie ni sens de lecture, venant former un ensemble de stimuli et de signes intelligibles, mais confus. La dimension expérimentale et aléatoire du travail de l’artiste, le bousculement des codes esthétiques invitent le spectateur à laisser libre cours à son appréhension propre des œuvres, au-delà de toute norme de lecture préétablie. 

Thèmes : exposition personnelle, peinture, dessin, abstraction, geste, couleurs, perception. 

SALON DU SALON

Paint Out !, Renaud Bézy

Exposition du 25 janvier 2020 au 22 février 2020

Exposition dans le cadre de la soutenance de thèse de Renaud Bézy à l’Université Aix-Marseille : Paint Out ! la peinture dans un champ élargi. 

En partenariat avec LESA, Laboratoire d’Études en Sciences des Arts – Université Aix-Marseille.  

Dans sa pratique artistique comme dans sa recherche universitaire, l’artiste plasticien Renaud Bézy interroge les conditions et la possibilité d’une pratique picturale qui déborderait du cadre généralement assigné à la peinture (l’exposition, la toile, le châssis, le pigment). 

Cette exposition personnelle organisée à l’occasion de la soutenance de sa thèse à l’Université Aix-Marseille, présente ainsi des œuvres qui envisagent la peinture dans un champ élargi, ouvert à l’installation, à la performance, au film, voire à la relecture plus distanciée d’œuvres picturales. 

Thèmes : exposition personnelle, peinture, installation, performance, transmedia, thèse, relecture, déplacement.

LE CABINET D’ULYSSE

RUST MEMORY, Kegrea

Exposition du 18 janvier 2020 au 22 février 2020

S’il se déployait dans le champ des arts vivants, le travail de Kegrea pourrait presque relever de ce que l’on nomme les écritures du réel, ces écritures qui « puisent dans le réel son sujet et s’élaborent au contact de la rencontre avec des habitants d’un territoire, d’un travail d’enquête, d’archives, l’immersion dans une réalité sociale, documentation personnelle… »¹. 

Artiste autodidacte, Kegrea développe sa recherche autour de la mémoire. Il collecte des objets, documents, photographies, autant de traces de vies tombées dans l’oubli qui deviennent le point de départ d’un travail plastique tentant de redonner vie à ces histoires oubliées. 

Au Cabinet d’Ulysse, l’artiste présente sa nouvelle série prenant pour cadre et pour objet la plus vieille casse de voitures en activité en France, au travers d’œuvres peintes sur toile et sur fragments de carrosserie, ainsi qu’un ensemble de photographies. 

En parallèle, la galerie expose également des dessins de l’artiste Chiharu Shiota, en écho à sa participation à l’exposition Voyage voyages au Mucem (installation Accumulation Searching for Destination, 2014). En collaboration avec la Galerie Templon Paris/Bruxelles. 

 

 

¹Définition donnée dans l’appel à projet « Le Réel Enjeu » porté par sept théâtres implantés en France et en Blegique. https://www.theatrelacite.com/le-reel-enjeu-3/