MENU

  • Aurélien Potier, Christiane Blattmann, Eothen Stearn, Simon Asencio
  • ARTISTES EN RÉSIDENCE SEPTEMBRE – DÉCEMBRE 2019
  • DE SEPTEMBRE À DÉCEMBRE 2019

    SIMON ASENCIO

    Vit et travaille à Bruxelles.
    simonasencio.tumblr.com
    galerie.international

    Dans sa pratique, Simon Asencio interroge les chorégraphies invisibles, utilisant régulièrement la substitution et l’aporie pour développer, présenter et faire circuler son travail. Depuis 2014, il dirige la galerie immatérielle Galerie avec Adriano Wilfert Jensen. Il est aussi un interprète pour Jessica, une performance perpétuelle de figurants pour la vie réelle; et travaille actuellement comme éditeur pour le ‘Livre des rumeurs’. Il a rejoint l’Army of Love en 2016.
    La pratique de Simon est apparue dans des institutions telles que De Appel Art Center—Amsterdam, Celje Center for Contemporary Arts—Celje (Slovénie), Saal Bienaal—Tallinn (Estonie), Goldsmiths University of London, Jan Mot—Bruxelles, Dutch Arts Institute —Eindhoven/Arnhem, Feeelings—Bruxelles, Bureau des Réalités—Bruxelles, BAR Project—Barcelone, Immaterial—Mexico, Black Box Theater—Oslo.

    2019_SIMON ASENCIO_1

    Simon Asencio, Any resemblance to actual events, art works or persons and situations in the Van Gogh museum, would be entirely coincidental, installation, audioguides, objets, figurants, Van Gogh Museum, Amsterdam, 2014

    CHRISTIANE BLATTMANN

    Née en 1983 à Stuttgart (GE). Vit et travaille à Bruxelles (BE) et Hambourg (GE).

    Prenant appui sur l’environnement quotidien – architecture, design urbain, mode – la pratique sculpturale de Christiane Blattmann tend à dissoudre les frontières entre les disciplines, interrogeant leur autonomie relative. Ses oeuvres sont plus des formes de pensée désignées comme objets d’art que des hybrides art-vernaculaire. Christiane Blattmann tisse, attache, file, connecte, donnant corps à des assemblages alambiqués de choses, relations et personnages. Ses objets échappent aux définitions normatives, usant de leur dissolue apparence comme stratégie esthétique.

    Christiane Blattmann est diplômée de la Hochschule für Bildende Künste de Hambourg en 2013. Son travail a récemment été exposé à Neuer Essener Kunstverein, The Community (Paris), Kunsthaus Hamburg, Damien & the Love Guru (Bruxelles), Oracle (Berlin), Kunstverein Harburger Bahnhof (Hambourg), et même lancé une station radio au MoMA PS1 (New York). Elle est co-fondatrice des éditions Montez Press. Une exposition personnelle de l’artiste sera organisée en 2019 à la Kunsthalle Münster.

    Christiane Blattmann bénéficie du soutien du Goethe Institut Marseille durant sa résidence à Triangle France – Astérides.

    2019_CHRISTIANE BLATTMANN_1

    Christiane Blattmann, Augurus (détail), rotin, silicone, pigment, jute, vue d’exposition « Die Gehaltene Hand », Marwan, Amsterdam, 2018. Photo: Franzi Müller Schmidt. Courtesy the artist and Damien & the Love Guru, Brussels.

     

    AURÉLIEN POTIER

    Né en 1992, vit et travaille à Marseille (FR).

    Au travers de sa pratique, Aurélien Potier explore le trouble, la résistance et l’abject. Prenant parfois comme point de départ son propre corps et images digitales d’autres fois, Potier recherche à la fois une intimité et une altérité radicale. Ses visuels et ses textes se situent quelque part entre vulnérabilité et cynisme, entre comique et inquiétude.

    Son travail a notamment été montré à l’espace Ness (Paris, France), de Oude Kerk et SSBA Salon (Amsterdam, Pays-bas), Cooper Union (New York, USA), SUB (Çanakkale, Turquie), et Sissi Club (Marseille).

    Aurélien Potier, Pas de main sur la table, lecture, La Verrerie, Continvoir, 2019

     

    EOTHEN STEARN

    Née en 1987. Vit et travaille à Glasgow (UK).

    L’art d’Eothen Stearn mêle la musique, le féminisme, l’identité queer ou encore la science fiction. Eothen s’intéresse à l’artisanat, à la mémoire, aux émotions et aux modalités de langage. Son travail met en place un espace de déconstruction des hiérarchies afin d’examiner le conditionnement des corps. Elle interroge les injonctions sociales ainsi que les interactions entre les sphères privée et publique.

    Des observations intimes, touchantes et vulnérables sont mises en avant à l’aide de toutes sortes de matériaux : céramique, textile, dessin, performance et chanson, qui deviennent alors plus forts dans les mains d’Eothen.

    La musique faisant partie intégrante de sa pratique artistique, Eothen Stearn est membre des groups 2ply (Glasgow) avec l’artiste et musicien Mark Briggs, ainsi que Difficult avec Tracy Hanna et Kari Robertson.

    Eothen Stearn est diplômée du Piet Zwart Institute (Rotterdam) et de la Goldsmiths University (Londres).

    Eothen Stearm est accueillie dans le cadre du programme d’échange international entre Glasgow Sculpture Studios et Triangle France – Astérides.
    Un programme réalisé depuis 6 ans en partenariat avec Glasgow Sculpture Studios et bénéficiant du soutien du Service des Relations internationales de la Ville de Marseille.

    Eothen Stearn, Janus head, série en cours, céramique, performance filmée, 2018. Photo : Angelica Falkeling.

    Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Email to someonePrint this page