MENU

  • Arnaud Théval
  • Un œil sur le dos
  • Cette œuvre d’immersion dans la culture pénitentiaire se fabrique à partir des histoires vécues, des prisons traversées et des mises en situation du personnel pénitentiaire questionnant sa relation à l’imaginaire carcéral et à la figure de ceux qui l’organisent.
    Comme si l’œilleton s’était inversé, le spectateur découvre en images et en textes, les histoires de ceux qui sont perçus comme des bourreaux, qui apprennent à surveiller tout en étant contrôlés de toute part, parfois confrontés à des renversements du regard, à des pleins d’humanités, à leurs propres peurs et doutes.

    Un travail au long cours sur et dans l’institution pénitentiaire
    Dans le cadre du projet « Prison Miroir »

    [Une proposition de Lieux Fictifs et de la Friche la Belle de Mai]

    Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Email to someonePrint this page