MENU

  • Étienne Robial
  • Collectionneur
  • Lorsque l’on veut parler d’Étienne Robial, on est tentés par l’énumération : graphiste à l’origine d’innombrables identités, maquettes ou couvertures, tant dans le champ institutionnel que dans celui de la contre-culture (citons en vrac le CNC, Les Inrockuptibles, Métal Hurlant, Le Point, (à suivre), L’Équipe) concepteur d’habillage télévisuels – et inventeur-même du concept (Canal +, M6, La Sept), directeur artistique de maisons d’édition (Denoël, Verticales) quand il n’en est pas lui-même le confondateur (Futuropolis)… En bref, une œuvre graphique et éditoriale immense, régie par trois éléments fondamentaux : lettres, formes, couleurs. Et nourrie par une maladie douce, la collectionnite, une pathologie qui l’occupe presqu’autant que le reste. Des livres de la Série noire aux cafetières, des écumoires aux crayons de couleur, des compas aux cubes en bois, la liste est longue des objets qu’il recherche et collectionne avec expertise et méthode. Si avec cette exposition nous dévoilerons une partie de ses trésors, il s’agira avant tout de voir comment il les utilise pour penser et concevoir ses créations, et comprendre ainsi la gymnastique étonnante de l’un des graphistes (mais pas seulement donc) les plus essentiels de ces quarante dernières années.

    Conférence
    Samedi 8 février à 18h au Studio Fotokino.

     

    Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Email to someonePrint this page
    Tags: