MENU

  • œuvres de la collection de l'Artothèque
  • Frontières
  • EXPOSITION FRONTIERES

    Le concept de « frontières », que l’on peut prendre au sens propre comme au sens figuré, ignore les délimitations strictes et concerne des domaines très différents. Sa polysémie en fait un outil heuristique fécond pour explorer une collection d’art contemporain, en l’occurrence celle de l’Artothèque Antonin Artaud. Les élèves auxquels a été confié le commissariat de cette exposition ne s’y sont pas trompés, et ont avec une certaine jubilation joué avec le mot, interrogeant donc les frontières entre les styles, entre les genres, entre la peinture et les autres médiums, entre le figuratif et le non figuratif, etc. Toutefois, les frontières qui les ont le plus intéressés concernent moins les œuvres elles-mêmes que la manière de les appréhender et les différents types de publics. Ces frontières sont de nature ontologique, symbolique et sociologique. A partir d’un travail sur la limite qui sépare les objets relevant de l' »art » de ceux qui ne sont pas censés en relever, les élèves ont développé une réflexion sur les frontières symboliques qui tiennent une grande partie de la population éloignée des lieux où l’on montre de l’art contemporain. Au delà de la diversité des œuvres, cette exposition interroge donc le double pouvoir de l’art, qui peut aussi bien rassembler (par delà les frontières) que séparer les êtres humains.

    Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Email to someonePrint this page